L’épuisement des corps

L'épuisement des corps

dessin expérimental

en cours

Inspirées par la façon dont le ressenti corporel s’exprime en dessin, ces illustrations explorent comment le temps géologique anime et consume la matière. Les corps sont en mouvement continu, ils s’agglomèrent pour s’effondrer sous leur propre gravité, entrent en combustion, sont pulvérisés en poussière, puis reprennent. Le geste qui dessine, répété, extatique, s’accumule en formes plus ou moins stables, brûle et redevient poussière lui aussi.